Aujourd’hui, les Détectives sauvages se sont intéressés au Poitiers Film Festival, qui se déroule jusqu’au 4 décembre au TAP Théâtre & Auditorium de Poitiers et au Tap Castille, consacré cette année au cinéma allemand (découvrez l’ensemble de son enthousiasmante programmation sur le site du festival).  Et ça leur a donné envie de flâner avec vous une heure durant dans une capitale plurielle, Berlin.

 

https://soundcloud.com/lesdetectivessauvages/les-detectives-sauvages-10-berlin-capitale-plurielle

 

 

  1. Marlene DIETRICH et son Berlin Berlin en 1964 ;
  2. Deux extraits de ballades à bord du S-Bahn, équivalent berlinois du tramway, extrait du reportage radiophonique de France Culture, Berlin une ville sans qualités;
  3. La chanson Rangehn issue du premier album du Nina Hagen Band ;
  4. Un article de Raphaëlle Leyris intitulé Les Fantômes de Berlin ;
  5. La numérotation des rues de Berlin par Maija-Lene Rettig issu de l’émission Karambolage – émission à laquelle deux ciné-sandwich seront consacrés pendant le Poitiers Film Festival ;
  6. Une lecture de Berlin Alexanderplatz, histoire de Franz Biberkopf d’Alfred Döblin, adapté pour la radio par Christine Lecerf et lu par Gabriel Dufay ;
  7. Un extrait des Ailes du Désir de Wim Wenders, dont vous pourrez revoir également Lisbonne Story et Alice dans les villes en présence de l’acteur fétiche du réalisateur, Rüdiger Vogler, le samedi 28 novembre ;
  8. Un incontournable : Radioactivity, morceau issu de l’album du même nom sorti en octobre 1975 du groupe Kraftwerk, pionnier de la musique électronique ;
  9. Un article d’Anastasia Lévy décrivant la relation de David Bowie à la ville de Berlin ;
  10. La chanson Berlin im Licht composée par Kurt Weill ;
  11. L’artiste Thierry Noir racontant les premiers coups de pinceau sur le mur de Berlin pour l’Atelier intérieur de France culture ;
  12. Un article de Sébastien Carayol intitulé Spreepark : l’attraction du décor ;
  13. Le morceau Music Monks par le groupe Seeed, groupe de dancehall raggae originaire de Berlin;
  14. Un extrait du roman La Télévision de Jean-Philippe Toussaint, qui nous familiarise avec les habitudes estivales berlinoises ;
  15. La bande annonce de Victoria, film de Sébastian Schipper, montrant en un seul plan-séquence une virée nocturne dans la capitale ;
  16. Le reportage Nuits Berlinoises diffusé sur Tracks le 4 septembre 2009 ;
  17. Un extrait du roman Demain Berlin du jeune auteur Oscar Coop-Phane ;
  18. Et enfin, last but not least, A new error, morceau du groupe allemand Moderat figurant sur la bande originale du film Le temps des rêves d’Andreas Dresen projeté pendant le Poitiers Film Festival dans le cadre du dimanche berlinois.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *