Aujourd’hui, les Détectives sauvages se sont intéressés à l’exposition Averty Show, qui se déroule au Confort Moderne jusqu’au 20 décembre. Et ça leur a donné envie de poursuivre avec vous une heure durant un ovni nommé Jean-Christophe Averty !

 

https://soundcloud.com/lesdetectivessauvages/les-detectives-sauvages-11-le-show-davery/s-kVRfC

 

  1. Le morceau Caravan interprété par Dizzy Gillespie qu’Averty filma pour le festival de Juan les Pins ;
  2. L’article Jean-Christophe Averty se livre dans “A voix nue” d’Aude Dassonville pour Télérama ;
  3. Le réalisateur nous livrant sa vision de la variété dans l’émission Un certain regard en 1965 ;
  4. Un extrait de l’émission Happy New Yves d’Averty avec Yves Montant ;
  5. Deux extraits du livre Jean Christophe Averty, d’Anne-Marie Duguet ;
  6. L’enterrement De Cornélius par Gilbert Bécaud, lui aussi mis en image dans une émission spéciale, Bécaud & co ;
  7. Une interview de Jean Christophe Averty par Bernard Pivot – dans laquelle il est question de maitre Méliès ;
  8. Un extrait du Self portrait de Dali réalisé par Averty dans des conditions plus que surréaliste et avec, dans la version anglaise, la voie off d’Orson Welles lui-même ;
  9. Une réflexion du réalisateur sur l’image à la télévision ;
  10. Le morceau Hôtel Particulier de Serge Gainsbourg qu’Averty mit en image dans un clip psychédélique dans lequel Melody a de faux airs d’Alice au pays des merveilles ;
  11. Le morceau T Bird, de Rocky Robert & The Airedales, groupe également filmé par le réalisateur ;
  12. Un extrait de la Déclaration du 27 janvier 1925 sur le surréalisme d’Antonin Artaud ;
  13. Un extrait d’Ubu Roi d’Alfred Jarry qu’Averty mit en scène en 1965 ;
  14. Un coup de gueule de notre surréaliste contre la télé trop peu audacieuse en 1977 ;
  15. Michel Galabru devant son poste de télévision dans l’émission les Raisins Verts, l’excellent programme conçu par Averty qui marqua les années 1960 tant sur le plan de sa réalisation technique que par la polémique qu’elle déclencha souvent ;
  16. Averty ironisant sur les enfants et le petit Johnny dont il réalisera plus tard grand nombre de clips ;
  17. Le classique Franckie and Johnny par Louis Armstrong, la définition du jazzman selon notre homme ;
  18. Un épisode de Bête et Méchant du professeur Choron, émission dans laquelle Jean Christophe Averty livrait une version télé d’Hara Kiri ;
  19. Le générique des Cinglés du Music-Hall qu’Averty présenta sur France Inter durant plus de 1800 émissions ;
  20. Un article de mai 1973 extrait de Télé 7 Jours, où il est question de la vraie rencontre de Jean-Christophe Averty avec un ovni ;
  21. Averty nous livrant dans l’émission à Voie nue de France Culture son rapport à la réalité ;
  22. Et enfin, last but not least, le morceau Comme à la radio réunissant des artistes filmés par Averty à leur début : Brigitte Fontaine et le Art Ensemble of Chicago.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gX4RoQMBmKE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.