Cette semaine, les Détectives sauvages voient la fin de l’année arriver avec l’avant dernière émission de la saison. Et ça leur a donné envie de se replonger dans quelques unes de leurs meilleures enquêtes.

C’est parti pour une heure de nostalgie.

 

 

  1. Une introduction signée Jean Christophe Averty sur son rapport à la réalité ;
  2. Denis Lavant allumant sa radio et tombant par magie sur David Bowie dans le film Mauvais sang de Leos Carax ;
  3. Un extrait Des Chroniques Martiennes de Ray Bradbury réalisé avec la complicité du comédien François Martel ;
  4. Un passage du reportage Ce monde qui change où René Barjavel
  5. Le morceau A new error, du groupe allemand Moderat ;
  6. Côté cauchemar, un extrait de Blade Runner, film de 1982, de Ridley Scott, assorti d’un extrait de sa bande originale par Vangelis ; côté rêve, quelques villes invisibles selon Italo Calvino ;
  7. La chanson Sodome et Gomorrhe interprété par Mansfield Tya ;
  8. Jean Pierre Léaud parlant de révolution dans La Naissance de l’amour, de Philippe Garrel, en 1993 ;
  9. Un extrait du Contrepoint 4 de l’Art de la Fugue de Jean Sébastien Bach selon celui dont c’était le péché mignon, le pianiste canadien Glenn Gould ;
  10. La voix de François Marry, chanteur du groupe Francois and the Atlas Mountains que les Détectives avaient eu la chance d’interviewer lors de son passage à Poitiers ;
  11. Tim Curry interprétant son fameux Sweet Transvestite dans un film culte, le Rocky horror picture show ;
  12. La première page de La Métamorphose, de Franz Kafka lue par le comédien Rodolphe Gentilhomme ;
  13. Le fameux “it’s alive” tiré du film Frankenstein de James Whale en 1931 ;
  14. Un extrait de The Fog, film de John Carpenter sorti en 1980, dans lequel Adrienne Barbeau supplie sont collègue de ne pas ouvrir la porte ;
  15. Le morceau Crazy de Gnarls Barkley enregistré lors de l’émission From the basement ;
  16. Le poème Le Roi solitaire, de Théophile Gautier ;
  17. Kill Bill 2 de Quentin Tarentino, scène de la rencontre finale parlant de superhéros ;
  18. La voix Niki de Saint Phalle parlant des femmes et de son art en 1965 ;
  19. France Gall interprétant la fin du monde version candy avec son Baby Pop ;
  20. L’épilogue du roman Gatsby Le Magnifique, de Scott Fitzgerald ;
  21. Un extrait d’une pièce criante d’actualité, Lampedusa Beach, de Lina Prosa, lue par Céline Samie, dans une réalisation de Catherine Lemire ;
  22. Et enfin, last but not least, le morceau A War is Coming de Jeanne Added.

Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *