Please enter your username and email address. Get new password
Register Now
x

L’indépen-dance : Positivons – un peu – avec Orval Carlos Sibelius

10

Orval Carlos Sibelius :

Bienvenue dans ce monde növöpop où la drôle de musique va rythmer votre soirée, où ce mercredi, il n’y aura pas de débat, c’est la France Indépendante qui remporte la mise puisque le nouvel album d’Orval Carlos Sibelius décroche l’appellation indispensable quelques jours après sa sortie sur Born Bad Records.

« Ordre & Progrès » aurait pu être le slogan électoral d’un candidat en mal de pouvoir, il n’en est rien, juste la devise, quelque peu martiale, du plus grand pays d’Amérique du Sud, le Brésil,  devise inspirée par le positivisme du philosophe français Auguste Comte ; alors oui, on va positiver ensemble ce soir, pendant que d’autres montrent les crocs et sortent les griffes, nous allons poursuivre notre grande quête d’amour, lancée il y a tout juste une semaine.

La musique adoucit les mœurs et celle d’Axel Monneau s’inscrit dans ce paysage psyché pop que l’on chérit tant, un paysage musical foisonnant exploré en français pour la première fois en tout cas, dans la bouche de celui qui reste une énigme métaphysique pour la culture indépendante. Des textes qui passent de la splendeur à la menace, parfois à la limite du désespoir, le tout servi par un chant parfaitement décalé.

Et je ne résiste pas à vous livrer ces quelques mots, trouvés sur l’album, quelques mots sur lesquels on pourra réfléchir dans cet entre-deux tours :

« Et comme un seul homme Nous marcherons vers la victoire totale du surplace »

—————————————————————————————————————————————————————————————————–

Retrouvez L’indépen-dance en direct chaque mercredi à partir de 21h, sur Radio Pulsar 95.9 et en différé podcast, ici même dès le lendemain.

N’oubliez pas de vous abonner à la page Facebook de l’émission et suivez en temps réel la play list proposée par François & Franck. Nous sommes aussi sur Twitter.

Sur SoundCloud, écoutez toutes les émissions depuis 4 saisons.

 

0 thoughts on “L’indépen-dance : Positivons – un peu – avec Orval Carlos Sibelius”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *