Hit Parade, bien évidemment ! Still Parade cumule les hits !

La Californie dans le Viseur de Still Parade

Aujourd’hui, on va visualiser un petit bout de la Californie, entre les restes du mur de Berlin et la porte de Brandebourg  puisque l’album de Still Parade décroche l’appellation indispensable, quelques jours après sa sortie sur Heist Or Hit Records

« Concrete Vision » c’est la douce observation menée par notre homme Niklas Kramer, que l’on vous a présenté la semaine dernière et qui au milieu du tumulte berlinois, arrive à produire une cosmique bedroom pop, comme il aime à le dire, un concentré d’influences “west coast”, réunies sur ce premier album, où sa touche personnelle se retrouve surtout dans cette voix bancale, fragile, toujours en équilibre, mais tellement bien entrelacée aux mélodies de Still Parade.

Que l’on fasse une promenade dans le parc en sa compagnie, ou que l’on se raisonne pour voir défiler les saisons, le résultat est le même : nous voici transportés vers un horizon lumineux, où les souvenirs refont surface de manière très naturelle, comme nous l’évoquions il y a quelques jours au sujet du titre qui clôt cet album “Reason”  :

Beaucoup de mystères autour de cette voix qui semble flotter derrière ces accords à mi-chemin entre Kim Carnes et Al Stewart, le responsable de cette vision flashback s’appelle Niklas Kramer, originaire de Berlin et concepteur du projet Still Parade, dont l’album « Concrete Vision » sera en vente dès vendredi.

C’est le choix à peine forcé de Franck cette semaine qui se charge de la première heure.


Retrouvez L’indépen-dance en direct chaque mercredi à partir de 21h, sur Radio Pulsar 95.9 et en différé podcast, ici même dès le lendemain.

N’oubliez pas de vous abonner à la page Facebook de l’émission et suivez en temps réel la play list proposée par François & Franck. Nous sommes aussi sur Twitter.

Sur SoundCloud, écoutez toutes les émissions depuis 3 saisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.