Lafayette : un jeune homme moderne en passe de gagner la guerre d’indépen-dance ! à la façon Gilbert du Motier.

Dandy ou Marquis ? C’est bien de Lafayette dont il s’agit !

Bienvenue dans ce monde növöpop où la Drôle De Musique va rythmer votre soirée,  où ce mercredi, nous allons promener notre caddie indie dans l’une des plus belles galeries musicales du moment puisque le premier album de Lafayette décroche l’appellation indispensable quelques jours après sa sortie sur les Disques Entreprise.

Un looser magnifique, Frédéric !
Un looser magnifique, Frédéric !

« Les Dessous Féminins » c’est la bonne surprise d’octobre pour ce zazou élégant et romantique découvert il y a près de 4 ans, dans un style malicieux où l’électronique joyeuse vient appuyer des textes à l’apparence banale et insignifiante, mais où finalement l’on retrouve les méandres addictifs d’un quotidien réellement bien décrit.

Non, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et ce nouveau marquis de la pop hexagonale saura bien nous le chanter, par trois fois ce soir, des histoires d’amour qui commencent mal jusqu’au rayon lingerie sexy, en proie à une douce indécision entre les genres Masculin / Féminin, Lafayette déboule avec sa mélancolie française moderne, pertinente et sensible.

Un album indispensable composé avec l’ami Fred Pallem, celui-là même qui il y a un an, proposait un splendide hommage à notre chapi chapo national, François de Roubaix.

Retrouvez L’indépen-dance en direct chaque mercredi à partir de 21h, sur Radio Pulsar 95.9 et en différé podcast, ici même dès le lendemain.

N’oubliez pas de vous abonner à la page Facebook de l’émission et suivez en temps réel la play list proposée par François & Franck. Nous sommes aussi sur Twitter.

Sur SoundCloud, écoutez toutes les émissions depuis 4 saisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.