image de présentation d'article avec le logo de l'émission spam

Quelques acteurs du numérique éducatif poitevin

Après 4 mois pendant lesquels nous avons essayé de vous donner une vision d’ensemble sur ce qu’est la EdTech à Poitiers, le temps est venu de faire un point.

Doucement mais surement, les différents acteurs que vous avez entendu sur les ondes de Radio-Pulsar nous ont permis de situer ce champ vaste et complexe sur la réalité de notre territoire. Les interrogations liées à l’enseignement, autant pour ceux qui conçoivent des dispositifs d’apprentissage que pour ceux qui les expérimentent, nous montrent que le numérique dans l’éducation n’est pas qu’une affaire de tableau connecté ou de cours en ligne.

Des volontés aux usages, les technologies de l’éducation sont prises au piège des problématiques liées aux modèles éducatifs qu’elles proposent dans un système économique défini. Le modèle rationnel d’accessibilité des cours en ligne est-il une réponse fiable et stable pour la formation continue ? Ces technologies sont-elles si accessibles qu’elles le disent ? Permettent-elles une démocratisation du savoir au plus grands nombre ?

De récentes études tendent à montrer que les MOOC (Massive Open Online courses) sont plus largement exploités par des catégories socio-professionnelles évoluant dans un environnement confortable et/ou des individus diplômés du supérieur (Bac +4 / +5). De plus, le taux de complétion des MOOC dépasse assez rarement les 10% (cf. la thèse d’Éléonore Vrillon : De l’égalité formelle aux usages réels ). Toutefois, la somme des contenus en ligne continue de produire une richesse accessible, souvent gratuite, que nous ne payons (le plus souvent) qu’avec l’attention qu’on lui porte. Et malgré des cours structurés comme des marches progressives que l’apprenant arpente petit à petit, force est de constater que ce modèle ne parvient pas à concentrer ses utilisateurs sur la durée. A ce problème apparent, le mixage des deux pratiques : MOOC + cours en présentiel pourrait être un modèle à suivre.

E-Campus

Parmi d’autres technologies et d’autres réflexions éducatives, notre entretien avec Jean-François Cerisier – professeur en Sciences de l’information et de la communication et Dir. du laboratoire TECHNE – sur le Campus E-éducation est une bonne introduction au sujet. Il s’agissait cette année (septembre 2018) de savoir ce que le numérique fait à l’espace éducatif francophone. Cette manifestation recoupe les usages et pratiques éducatives avec les débats scientifiques et la mise en place des politiques publiques.

L’émission sur le Campus E-éducation – invité : Jean-François Cerisier

Dysapp

Dans un autre domaine de recherche, l’E-éducation permet de développer des technologies pour comprendre les mécanismes de l’apprentissage et dépister ses défaillances, aider au diagnostic. Dans la constellation des « dys » (dyslexie, dyspraxie, dysphasie…), le projet Dysapp rayonne. Porté par le professeur et chercheur en psychologie Eric Lambert, ce jeu-vidéo disponible sur tablette tend à identifier, puis à accompagner les élèves ayant des troubles moteurs (dyspraxie) et des troubles d’acquisition du langage écrit (dyslexie). Soutenue par une dotation de l’e-Fran comme programme d’investissement d’avenir, Dysapp ne veut pas être un outil, mais un jeu au service de ses jeunes joueurs :

L’émission sur Dysapp – invité Eric Lambert

Pixis

En poussant les portes de Cobalt (tiers-lieu numérique situé rue Victor Hugo), on trouve de nombreuses personnes. Entre les activités, les formations, les lectures et autres rendez-vous numériques, nous avons remarqué un jeune porteur de projet animé par l’accompagnement et la transition du monde éducatif face au numérique. Loin des figures stéréotypées qu’on donne des startuppers de la « Start-up nation » – souvent résumés à de jeunes Mark Zuckerberg sans éthique, animés par le buzz et voulant devenir milliardaires – nous avons rencontré Aloïs Gaborit. Cet ancien étudiant en pointe sur les questions liées à l’écologie et aux questions sociales est responsable du développement de Pixis dont il est le co-fondateur. Cette start-up EdTech propose une interface web avec un parcours d’orientation destinée aux étudiants (principalement collégiens et lycéens). Mais, en plus de cela, Aloïs intervient auprès des élèves dans des collèges et des lycées. Dans ce cadre, il réalise des ateliers mettant les jeunes dans des situations où ils doivent créer et non choisir leur futur métier. Entre Poitiers, Bordeaux et Paris nous l’avons rencontré le temps d’une émission, pour qu’il puisse nous expliquer plus précisément le sens de ses actions :

L’émission sur Pixis – invité : Aloïs Gaborit

Cobalt, le suivi des EdTech

Dans les bureaux du SPN, au premier étage de Cobalt, nous avons pu rencontrer Fabien Audat. Le référent FrenchTech spécialiste du domaine de l’E-éducation. A la fois chargé de projet et d’accompagnement des entreprises et des start-ups évoluant dans le domaine e-éducatif, cette rencontre fut l’occasion de mettre en lumière les spécificités de ces entreprises et des dispositifs mis en place par le SPN (réseau des professionnel du numérique) pour accompagner les jeunes pousses comme avec le programme Start innov’.

L’émission sur les EdTech et Start Innov’ – invité : Fabien Audat

Presse locale et numérique

Enfin, les technologies numériques de l’éducation et l’éducation numérique ne sont rien sans l’éducation au numérique. Pour cela, la transition du modèle de la Presse est un exemple passionnant. De la perte du lectorat print à l’avènement du lectorat web, de la confiance dans les médias à la prolifération des fake-news, le champ médiatique s’est largement recomposé. C’est dans cet environnement trouble que nous avons rencontré Delphine Noyon, la Directrice adjointe de l’édition de la Vienne de La Nouvelle République. De la lutte contre les Fake News au Community Management, son expérience quotidienne et ses éclairages professionnels mettent en lumière, depuis une rédaction locale, la fameuse transformation numérique que vit un titre historique et largement implanté sur le territoire. Une autre éducation au numérique qui participe, sur l’autre face d’une même montagne, à déchiffrer et défricher nos quotidiens connectés :

L’émission sur les Fake News et les Rendez-vous de l’info – invité : Delphine Noyon

L’émission sur le community management et les Rendez-vous de l’info – invité : Delphine Noyon

les podcasts sont téléchargeables sur la page de l’émission et sur notre compte mixcloud :

Bonne écoute ou réécoute,

 

Théo Martineaud

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *