Cette semaine, les Détectives sauvages ont revu The Rocky Horror Picture Show, film mythique de Jim Sharman, qui devait être projeté au Dietrich la semaine prochaine – une comédie musicale fantastique mettant à l’honneur un Tim Curry sur talons aiguilles (allez vous perdre avec Brad et Janet dans le château des plaisirs de Frank-N-Furter, vous ne serez pas déçus du détour). Et ça leur a donné envie de vous parler travestissement.

C’est parti pour une heure de transformation !

 

https://soundcloud.com/lesdetectivessauvages/les-detectives-sauvages-18-travesties/s-9VdFJ

 

  1. Le morceau Sweet Transvestite, introduisant avec brio le Dr Frank-N-Furter dans The Rocky Horror Picture Show, film de Jim Sharman de 1975 ;
  2. Un extrait de Laurence Anyways, de Xavier Dolan, film qui voit Melvil Poupaud se présenter en tailleur jupe au boulot ;
  3. Une reprise de la chanson Troisième sexe d’Indochine par Miss Kittin ;
  4. Un reportage intitulé Transformation – Comment David devient Sophia, réalisé par Claire Hauter pour Arte Radio ;
  5. Le morceau The man I Love, de Billy Tipton, pianiste de jazz né Dorothy Lucille Tipton, qui vécut toute sa carrière et sa vie sous l’apparence et le nom d’un homme, et dont le véritable sexe fut découvert à sa mort ;
  6. Un article de Claire Judde de Larivière consacré à l’un des travestis les plus célèbres de l’Histoire, le chevalier d’Eon ;
  7. La chanson We’re not gonna take it, des Twisted Sister, hard rockers grimés en femmes ;
  8. Un extrait de Transamerica, film de Duncan Tucker de 2006, mettant en scène Felicity Huffman jouant un homme se rêvant en femme ;
  9. Un numéro de l’émission Blow up, consacré aux travestis au cinéma, réalisé par Luc Lagier ;
  10. Le morceau Lola, des Kinks, racontant une troublante rencontre avec un travesti ;
  11. Un passage du roman Chéri-Chéri, de Philippe Djian, racontant la vie d’un homme écrivain le jour, et danseuse de cabaret la nuit ;
  12. Un reportage issu de l’émission Question de temps, du 5 novembre 1979, consacré à des réunions d’hommes travestis ;
  13. Doris Day chantant Just blew in from the windy city, morceau issu du film Calamity Jane, consacré à une femme ayant transformé sa vie de cow boy en légende ;
  14. Un extrait du documentaire Bambi, de Sébastien Lifshitz, racontant le parcours d’une des premières transsexuelles françaises ;
  15. Une chanson de Coccinelle, intitulée Faux Cul ;
  16. Une scène de Tomboy, film de Céline Sciamma, récit d’une enfant se faisant passer pour un garçon ;
  17. Le morceau Fell in love with a dead boy, d’un groupe au chanteur addict aux faux-cils, Anthony and The Johnsons ;
  18. Un passage de l’ouvrage La Confusion des sexes de Sylvie Steinberg ;
  19. Et enfin, last but not least, la chanson Lipstick polychrome, de Daniel Balavoine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.