Cette semaine les Détectives sauvages se sont intéressés à l’exposition Le petit théâtre de la démesure, proposée par Le Miroir à la Chapelle St Louis à Poitiers jusqu’au 18 septembre, consacrée aux vitrines réalisée par le décorateur Antoine Platteau pour la maison Hermès. Et ça leur a donné envie de vous parler d’art et de publicité.

C’est parti pour une heure de réclame !

 

https://soundcloud.com/lesdetectivessauvages/les-detectives-sauvages-34-lart-de-la-pub

 

Ce soir, les Détectives sauvages sont allés prélever pour vous :

  1. Une présentation de l’exposition “Le petit théâtre de la démesure”, par Antoine Platteau chef décorateur pour la marque Hermes ;
  2. Trois extraits de l’ouvrage Art et Pub, de Mélanie Gentil – le premier consacré aux affiches réalisées par Alexandre Rodtchenko et Vladimir Maïakovski pour les entreprises de l’état soviétique dans les années 20 ; le deuxième consacré aux activités de publicitaires de Magritte ; le troisième aux logos librement inspirés de chefs d’oeuvre ;
  3. Faire du ciel le plus bel endroit de la terre, ça passe par écouter Asleep from the day des Chemical Brothers ;
  4. Un extrait de l’émission Culture Pub présentée en son temps par Christian Blachas ;
  5. Le trio, dorénavant parfumé, pour piano et cordes opus 100 de Franz Schubert ;
  6. Tous les plus grands sportifs et musiciens ont un jour fait de la pub pour une marque : c’est le cas pour Zidane, ses chaussures et sa bouteille ainsi que pour Michael Jackson, ses gants et son soda ;
  7. Quelques pubs de Richard Gotainer, toujours en quête de la petite mélodie qui reste en tête ;
  8. Le Wouldn’t It Be Nice des Beach Boys puis le Bye-bye-baby de Marilyn Monroe, deux musiques anthologiques ayant accompagné les bébés des pubs Evian ;
  9. L’histoire de ce cèlèbre spot selon François Bernheim dans le Guide de la publicité et de la communication ;
  10. Un extrait du reportage “HOPPER, LYNCH…QUAND L’ARTISTE FAIT DE LA PUB” proposé par la Réunion des Musées Nationaux ;
  11. Try to remember de Roy Orbisson ou comment avoir envie de café en trois accords
  12. Jean Pierre Teyssier décrivant dans son livre Frapper sans heurter la démarche d’Oliviero Toscani, qui réalisa les célèbres campagnes Benetton avant d’être remercié pour s’être mis tout le grand public à dos ;
  13. La sarabande de Georg Friedrich Haendel, mainte fois reprise et ici dans sa version réarrangée par John Altman pour la marque Levi’s en 2002 ;
  14. La voix de Jean Paul Goude expliquant son travail pour la pub Chanel qui transforma Vanessa Paradis en Titi ;
  15. Dans cette même lignée, Serge Gainsbourg composant ses mélodies Nelson pour Martini avant d’en faire le thème de l’un de ses plus grands albums ;
  16. L’humour en publicité selon Jean Michel Billioud dans son ouvrage Pages de Pub ;
  17. Un extrait dans lequel Jean Yanne propose ses ajouts publicitaires à la lecture du Corbeau et du Renard de La Fontaine lu par Annie Girardeau en 1968 alors que la réclame s’installe à la télévision française ;
  18. Un extrait du premier Festival français de la Publicité à Troyes où René-Louis BARON s’amuse à décliner le célèbre thème de DIM composé par Lalo Schifrin ;
  19. Un passage de 99 francs, roman qu’on adore détester, à moins que ce ne soit l’inverse, écrit en 2000 par Frédéric Beigbeder, publicitaire devenu écrivain, à moins que ce ne soit l’inverse ;
  20. En enfin, last but not least, le morceau Child In Time de Deep Purple.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *